Au secours ! Comment comprendre mon décompte annuel ?

Tout ce que vous devez savoir sur votre facture d’énergie.

Chaque année, à la même période, ce morceau de papier atterrit dans votre boîte aux lettres (électronique). Vous ouvrez le courriel ou l’enveloppe, trouvez le chiffre redouté, et là, c’est peut-être la douche froide. Car, d’une façon ou d’une autre, le montant de la facture d’énergie est toujours plus élevé qu’on ne l'espérait. Découvrez la raison pour laquelle vous payez ce montant et connaissez les chiffres importants.

Ne vous concentrez pas sur le montant total

Parmi les chiffres de votre décompte annuel, celui que vous trouvez peut-être le plus important est le montant total que vous devez encore payer à votre fournisseur (ou, dans le meilleur des cas, récupérer). Ce montant correspond à la différence entre ce que vous avez déjà payé à titre d’acomptes et votre consommation réelle durant l’année écoulée.

Outre le prix de votre consommation, le montant total de votre facture inclut des coûts sur lesquels vous ne pouvez pas agir directement. Intéressez-vous plutôt au « coût de l’énergie » : ce montant est calculé sur la base de votre consommation, et vous pouvez donc quelque peu l’influencer.

Les trois composantes de votre facture

Les coûts mentionnés sur votre facture énergétique relèvent de 3 catégories :
  • Le prix de l'énergie : les coûts liés à la consommation de gaz naturel et/ou d'électricité, les éventuels frais d’abonnement et les contributions vertes.
  • Les coûts de réseau : les coûts de transport et de distribution de l'énergie jusqu'à votre domicile ou entreprise.
  • Les taxes et redevances : la cotisation sur l’énergie, la cotisation fédérale, la taxe sur l’énergie et la TVA.
Vous payez donc un montant à trois parties : votre fournisseur d'énergie, le gestionnaire de réseau et les autorités. C’est votre fournisseur qui perçoit la somme totale et reverse les montants correspondant aux autres parties.
Attention : les thermostats intelligents ne peuvent généralement pas communiquer avec plusieurs circuits de chauffage à la fois. Par conséquent, ils ne peuvent pas commander des zones séparément. Un autre système offre cette possibilité : la régulation de zone. Celle-ci vous permet de chauffer individuellement, au moment nécessaire, les pièces que vous allez utiliser : un petit réglage pour une grande différence sur votre facture.

Comment réduire votre facture ?

Si vous avez été refroidi par le montant du décompte annuel, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire. Il vaut la peine de vérifier si vous pouvez conclure un contrat plus avantageux avec un autre fournisseur. En comparant les offres, tenez compte uniquement du coût de l’énergie, pas du montant total. À noter que les tarifs de réseau et les redevances sont toujours calculés en fonction du coût de l’énergie : il est donc possible de réduire le montant total indirectement.

Une autre solution consiste à soumettre votre consommation à un examen critique. Peut-être ne disposez-vous pas de la configuration de chaleur la plus économique ? Pourquoi ne pas passer à un système basse température ? Pas besoin pour autant d’installer le chauffage par le sol ; avec des radiateurs, vous pouvez chauffer votre habitation à ultrabasse température. Peut-être chauffez-vous toute la journée des pièces que vous utilisez à peine ? Dans ce cas, les thermostats intelligents peuvent vous aider à économiser de l’énergie.

Inspirations

Examination des radiateurs
Les avantages et les inconvénients
1 février 2019
Radiateurs
Sacré radiateur
Quel est le meilleur emplacement pour vos radiateurs ?
4 février 2019
Radiateurs
Tendances de la construction en 2019
7 tendances pour les habitations modernes
11 septembre 2019
Maison neuve
Examination des radiateurs électriques
Les avantages et les inconvénients
1 février 2019
Radiateurs électriques
Refroidir sans climatisation
Voici comment garder votre habitation fraîche sans climatisation
3 septembre 2019
Architecture de chaleur
Des gestes pour sauver la planète
5 conseils pour vivre de manière durable à la maison
30 janvier 2019
La durabilité à la maison